Dictée des écoliers

Publié le par Sifranc le correcteur

3e Salon de l'AENJ, dimanche 27 novembre 2016, à la Maison du Peuple,
La Chaux-de-Fonds

 

Dictée des écoliers

Une dictée
pas traumatisante

Imaginez que je vous concocte une dictée où tout le monde ferait zéro faute. On se retrouverait à l’époque de l’émission «L’École des fans». On commencerait par une comptine du genre: «Maman est en haut qui fait du gâteau, papa est en bas qui fume son tabac.» Pour ne pas choquer les bien-pensants, on devrait changer le dernier vers par «Qui fait du chocolat». Mais, ô sacrilège, on rajouterait un pied, puisque les précédents vers en comptaient cinq. Et certains êtres malintentionnés discuteraient sur l’utilité du circonflexe qui, comme la cerise sur le gâteau, lui donne l’empreinte d’une confection raffinée. L’animateur Jacques Martin distribuait la note 10 à chacun des bambins accourus sur le plateau télévisé. Ainsi, chers écolières et écoliers qui vous êtes inscrits à cette dictée, devrai-je proclamer que vous avez tous gagné? Eh oui, en respectabilité ! Mais pour donner du piment à ce texte, je terminerai par des propos spécieux, ne craignant pas le qu’en-dira-t-on. J’espère que vous n’aurez pas lâché les rênes jusqu’à la fin de cette bafouille.

Définition du mot «spécieux»:

Qui a une apparence de vérité et de justice, mais qui n’en a que l’apparence.

Exemple:  la dictée que vous êtes en train de faire...

Publié dans Dictées

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article