Les dictées, édition 2015

Publié le par Sifranc le correcteur

Dictée publique

Texte concocté par le correcteur Francis Choffat pour la dictée publique, sous l’égide de l’Association des écrivains neuchâtelois et jurassiens (aenj) – Salle polyvalente d’Auvernier, dimanche 29 novembre 2015.

 

De bons crus élevés sur des coteaux ensoleillés

Bien qu’une ballade formée d’alexandrins eût été plus joyeuse qu’une dictée rébarbative, l’auteur de ces lignes a tenu à louer le travail des artisans de la terre qui se sont succédé au fil des ans au chevet de leurs sarments. Eh bien, on va se laisser charmer par une balade féerique sur les rives du lac de Neuchâtel. À une encablure d’un charmant vignoble, l’autoroute surchargée fera peut-être oublier à l’automobiliste pressé de s’arrêter. Dommage, il aurait pu goûter au fin nectar dont la littérature d’antan nous a narré les mystères dionysiaques célébrés ensuite par son acolyte Bacchus. De joyeuses bacchanales, libations de nos jours surveillées de près par la maréchaussée. Les danses lascives et le vin avaient des vertus aphrodisiaques appelées philtres d’amour à ne pas confondre avec le vin non filtré que les viticulteurs ont remis au goût du jour.

(Fin de la dictée pour les lycéens et apprentis)

Quoi qu’il en soit, il est de bon augure de vanter ces délices préparées par des vignerons qui se sont laissé emporter par leur passion, soit de chérir la vigne portée au pinacle par leur inextinguible savoir-faire. La peine qu’ils se sont donnée pour cultiver leur vin sous l’auspice de la Station viticole a été couronnée par des médailles d’or qu’ils se sont arrachées dans des concours œnologiques. C’est sans ambages que l’on peut dire que la région rebaptisée Milvignes a droit aux honneurs que les pisse-froid ont parfois occultés. Sans allumer des feux d’artifice en ce jour dicté par une rencontre discrète de fines plumes – les bas-bleus ayant décliné l’invitation –, je vous prierai de remercier par acclamation les Perchettes qui nous ont ouvert l’huis de la salle polyvalente d’Auvernier.

 

--------------------------------------------------------------------------

Question subsidiaire: test supplémentaire pour les ex æquo éventuels.

Cette auberge est un repaire de poivrots qui perdent parfois leurs repères pour rentrer à la maison.

Félicitations au Fribourgeois Daniel Fattore qui a réalisé le zéro faute! (photo Fabien Nissels - ldd)

Félicitations au Fribourgeois Daniel Fattore qui a réalisé le zéro faute! (photo Fabien Nissels - ldd)

Dictée des écoliers

La Motte et la carotte

Les carottes que nous avons mangées proviennent du marché de Neuchâtel. Chaque samedi, la foule envahit la place éponyme rendue célèbre par la Maison des Halles. Les touristes ne cessent de photographier ce joyau architectural du XVIe siècle. Sur les étals, on ne trouve que des produits frais, cultivés par des maraîchers passionnés par le travail de la terre. Là, pas d’agrumes défraîchis ou de carottes calibrées dans un souci commercial d’uniformité. Ce calibrage, exigé par le lobby de l’alimentation de masse, provoque l’opprobre justifié des cultivateurs bio. Mais pas de quoi exhumer l’écrivain Antoine* Houdar (ou Houdart) de La Motte qui avait déclaré : «L’ennui naquit un jour de l’uniformité.»

*Antoine Houdar (ou Houdart) de La Motte, écrivain et dramaturge français, naquit le 17 janvier 1672 à Paris où il mourut le 26 décembre 1731.

1. Déclamation; 2. Attention soutenue; 3. Proclamation; 4. Dénonciation de la réforme de 1990 (photos de Fabien Nissels - ldd)1. Déclamation; 2. Attention soutenue; 3. Proclamation; 4. Dénonciation de la réforme de 1990 (photos de Fabien Nissels - ldd)1. Déclamation; 2. Attention soutenue; 3. Proclamation; 4. Dénonciation de la réforme de 1990 (photos de Fabien Nissels - ldd)
1. Déclamation; 2. Attention soutenue; 3. Proclamation; 4. Dénonciation de la réforme de 1990 (photos de Fabien Nissels - ldd)1. Déclamation; 2. Attention soutenue; 3. Proclamation; 4. Dénonciation de la réforme de 1990 (photos de Fabien Nissels - ldd)

1. Déclamation; 2. Attention soutenue; 3. Proclamation; 4. Dénonciation de la réforme de 1990 (photos de Fabien Nissels - ldd)

Publié dans Dictées

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

DF 27/12/2015 15:31

Merci et meilleures salutations!

Sifranc le correcteur 27/12/2015 15:36

Il n'y a pas de quoi remercier, vous êtes celui qui a su prouver que l'on peut encore savoir écrire juste, quelle que soit la difficulté supposée et au grand dam des réformistes de tous poils.