Soixante-dix ou septante?

Publié le par Sifranc le correcteur

Max la Menace et l’Agent 99

Max la Menace (Get Smart) a joué dans une série télévisée américaine diffusée entre 1965 et 1969. Adolescents, on aimait prononcer Quatre-vingt-dix-neuf, ça faisait sourire en parlant de l’Agent 99. Si l’on avait prononcé l’Agent nonante-neuf, on aurait cassé l’ambiance...

Mais pourquoi les Français disent soixante-quatorze pour 74 et quatre-vingt-dix-neuf pour 99? Pourtant, le Parisien emploiera correctement le terme de «septuagénaire» si la personne en question a entre septante et septante-neuf ans. Le même Français dira «nonagénaire» pour la dame avouant son âge compris entre nonante et un et nonante-neuf ans.

D'où ma conclusion logique: septua = septante et nona = nonante...

Le son «ante»

Résumons: quarante, cinquante, soixante, septante, huitante, nonante (tiens, encore une variante: huitante ou quatre-vingts?) Huitante se limite à certains cantons suisses (Vaud, Fribourg et Valais). Et c’est sûrement plus logique, mais moi je suis Neuchâtelois et j'ai de la peine à m'y faire...

 

Faisons un peu de dérision:

Le test du numéro de téléphone

Imaginez quelqu’un dictant son numéro 079 599 872 xx (j’ai mis deux x pour non-validation).

Le numéro à énoncer façon hexagonale:

06019  58019  86012  xx

Allô, y a quelqu’un au bout du sans-fil ?

Test de compréhension
Numéro de tél. à énoncer à la mode française:
06019 58019 86012 xx

Soixante-dix ou septante?

Publié dans Les expressions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Laurent 16/09/2015 12:16

Soixante-dix, et plus visiblement encore quatre-vingt dix, ainsi que onze, douze, .... seize sont des survivances de l'époque celtique où l'on comptait en base vingt.
La langue basque a conservé intégralement cet usage, et possède bien vingt termes d'"unité" (comme notre "onze"). En Basque, 96 se dit bien quatre fois vingt plus une bloc de seize unités, comme en "français de France".
On note aussi cette survivance de la base vingt dans certains mots et noms, comme l'hôpital des quinze-vingts de Paris, qui comptait trois cents lits.

Sifranc le correcteur 16/09/2015 19:06

Merci pour ces précisions, connues certes de l'auteur, mais il s'agissait pour moi de faire de la dérision sur les énoncés de numéros de téléphone.

Laurent 16/09/2015 12:12

Les soixante-dix et surtout les quatre-vingts dix, comme d'ailleurs les onze, douze, treize, quatorze, quinze et seize sont une survivance de l'époque celtique où l'on comptait en base vingt. La langue basque, entre autre, utilise encore aujourd'hui vingt "unités", et traduit littéralement "quatre-vingt seize" (= quatre vingtaine et un bloc de seize unités).

Sifranc le correcteur 16/09/2015 19:07

Faut-il dès lors retourner au castel et à l'hostellerie?

Vincent Massard 05/02/2015 17:47

Salut l'ami Sifranc,
Ça me rappelle que, ado, j'adorais dicter mon numéro de téléphone (ou plutôt celui de ma mère, car qui, à part les adultes avait un téléphone ? ) de la manière suivante :
vingt-six, septante-trois, soixante-treize...
Inutile de dire que c'était la rature garantie !

Sifranc le correcteur 05/02/2015 17:58

Je ne sais toujours pas comment les secrétaires relèvent les numéros de téléphone en France, ce doit être une perte de temps!