Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue

Publié le par Sifranc le correcteur

La femme du cordonnier fait les lits... et nous on lit!                                                     photo dr

La femme du cordonnier fait les lits... et nous on lit! photo dr

Les catégories de ce blog

Lien direct sur les dictionnaires

Le vade-mecum (intégral)

Vade-mecum A-E
 

Vade-mecum F-M

 

Vade-mecum N-S + Syntaxe

 

 

Vade-mecum T-Y + Traits d'union

 

 

Abréviations

 

Les verbes pronominaux


Maux d’oreilles et mots faux


Difficultés répertoriées


Expressions


Les genres douteux


Le subjonctif imparfait


Toponymes et métropoles


Traduction des localités et des partis politiques


Pays et villes


Avant que / Après que


Redites du verbe dire


Sports 

 

Puis les catégories (à droite)
à cliquer dans le sommaire

Langue fourchue

Le bêtisier

Les expressions

La pensée du jour

Les bons conseils de Sifranc

Divertissement + Dingbats

Des délices raffinées

Les gens d'ici

Acrostiches

Art de vivre

Gastronomie épicurienne

Souvenir de classe...

La loi de Murphy

--------------------------------------------------------

© Le Carnet de maladresses extraits
à demander au: service_correction@bluewin.ch

 

© L'Air du temps extraits
à demander au: service_correction@bluewin.ch

 

Bonne lecture!

Le vent en poupe

Publié le par Sifranc le correcteur

Merci pour votre visite!

Merci à vous qui passez sur cette plate-forme!

En 11 ans de présence sur OB, mon compteur affiche plus de 346 000 visiteurs et vient de dépasser les 940 000 pages consultées.              État février 2017

 

Abonnez-vous à ce blog, c'est gratuit! Désabonnement possible à votre gré.

Faute de typographie

Publié le par Sifranc le correcteur

Mauvaise présentation

La Radio Télévision de la Suisse romande (RTS) qui produit l'émission «Histoire vivante» a choisi un générique d'introduction constitué de caractères en plomb assemblés dans un composteur censés former le mot HISTOIRE. L'idée était bonne, cependant ça choque l'ancien typographe que je fus...

Sachant que les typographes composaient les textes à l'envers, dans un effet de miroir, les concepteurs de ce générique ont cru bon de faire défiler les caractères mobiles de droite à gauche! Les vrais typos reconnaîtront ici la position retournée du cran, fente offrant le repère des caractères mobiles afin de pouvoir les aligner dans le sens de la lecture.

Aller chez Encre & Plomb

Visite d'une imprimerie

Caractères en plomb, lus de bas en haut et de g à dr.

Caractères en plomb, lus de bas en haut et de g à dr.

Rimes masculines/féminines

Publié le par Sifranc le correcteur

Rien à voir avec le genre féminin ou masculin !

 

Une rime féminine est une rime qui termine par un E muet,

exemple: « rôle » « drôle » « incendie ».

NB. Sont considérées comme rimes féminines celles se terminant par «E», «ES»
et «ENT» (verbe conjugué à la 3e personne du pluriel)

 

Une rime masculine est une rime qui ne termine pas par un e muet,

exemple: « virilité » « rumeur » « humeur »

 

Disposition des rimes alternées:

Rimes plates : AA BB CC

NB. Les rimes plates ne sont à utiliser que dans les poèmes d'un seul tenant. Elles sont proscrites dans les quatrains.


Rimes croisées : ABAB CDCD

Rimes embrassées : ABBA CDDC

Rimes redoublées (reprises au moins trois fois) : AAAB ...

 

Donc, en rimes croisées, une rime masculine doit toujours être suivie par une rime féminine et vice versa…. Exemple plus bas avec Brassens

 

La chasse aux papillons

Rimes alternées F/M (du début à la fin !!!)

 

Un bon petit diable à la fleur de l'âge F

La jambe légère et l'œil polisson M

Et la bouche pleine de joyeux ramages F

Allait à la chasse aux papillons M

 

Comme il atteignait l'orée du village F

Filant sa quenouille, il vit Cendrillon M

Il lui dit : "Bonjour, que Dieu te ménage F

J't'emmène à la chasse aux papillons" M     etc.

 

Cendrillon ravie de quitter sa cage

Met sa robe neuve et ses bottillons

Et bras d'ssus bras d'ssous vers les frais bocages

Ils vont à la chasse aux papillons

 

Il ne savait pas que sous les ombrages

Se cachait l'amour et son aiguillon

Et qu'il transperçait les cœurs de leur âge

Les cœurs des chasseurs de papillons

 

Quand il se fit tendre, elle lui dit : "J'présage

Qu'c'est pas dans les plis de mon cotillon

Ni dans l'échancrure de mon corsage

Qu'on va à la chasse aux papillons"

 

Sur sa bouche en feu qui criait : "Sois sage !"

Il posa sa bouche en guise de bâillon

Et c'fut l'plus charmant des remue-ménage

Qu'on ait vu d'mémoir' de papillon

 

Un volcan dans l'âme, ils r'vinrent au village

En se promettant d'aller des millions

Des milliards de fois, et mêm' davantage

Ensemble à la chasse aux papillons

 

Mais tant qu'ils s'aim'ront, tant que les nuages

Porteurs de chagrins, les épargneront

Il f'ra bon voler dans les frais bocages

Ils f'ront pas la chasse aux papillons

 

Voir aussi: Le Gorille, Brave Margot, Le Testament....

 

En rimes plates ou suivies c’est pareil mais par paire de rimes, deux rimes féminines seront suivies de deux rimes masculines et vice et versa.

Rimes mêlées avec Aznavour (en jaune les féminines)

 

La Bohème 

Je vous parle d'un temps

Que les moins de vingt ans

Ne peuvent pas connaître.

Montmartre en ce temps-là

Accrochait ces lilas

Jusque sous nos fenêtres

Et si l'humble garni

Qui nous servait de nid

Ne payait pas de mine,

C'est là qu'on s'est connus

Moi qui criais famine

Et toi qui posais nue

 

Refrain 1

La bohème, la bohème, ça voulait dire, on est heureux

La bohème, la bohème, nous ne mangions qu'un jour sur deux.

 

Dans les cafés voisins,

Nous étions quelques-uns

Qui attendions la gloire. 

Et bien que miséreux,

Avec le ventre creux,

Nous ne cessions d'y croire

Et quand quelque bistro

Contre un bon repas chaud

Nous prenait une toile,  

Nous récitions des vers

Groupés autour du poêle

En oubliant l'hiver

 

Refrain 2

La bohème, la bohème, ça voulait dire tu es jolie

La bohème, la bohème. Et nous avions tous du génie.

 

Souvent il m'arrivait

Devant mon chevalet

De passer des nuits blanches,

Retouchant le dessin

De la ligne d'un sein,

Du galbe d'une hanche.

Et ce n'est qu'au matin

Qu'on s'asseyait enfin

Devant un café-crème,

Épuisés, mais ravis.

Fallait-il que l'on s'aime

Et qu'on aime la vie !

 

Refrain 3

La bohème, la bohème, ça voulait dire « on a vingt ans »

La bohème, la bohème. Et nous vivions de l'air du temps

 

Quand au hasard des jours,

Je m'en vais faire un tour

À mon ancienne adresse,

Je ne reconnais plus

Ni les murs, ni les rues

Qui ont vu ma jeunesse.

En haut d'un escalier,

Je cherche l'atelier

Dont plus rien ne subsiste.

Dans son nouveau décor,

Montmartre semble triste

Et les lilas sont morts

 

Refrain 4

La bohème, la bohème, on était jeunes, on était fous.

La bohème, la bohème, ça ne veut plus rien dire du tout.

 

Remarque: Refrain 1 et Refrain 2 avec alternance de rimes M/F, puis retour en M pour derniers refrains.

 

Coup de chapeau à Patrick,

poète contemporain qui soigne ses rimes! 

un clic ici:

Voyages immobiles

Hommage au Grand Georges

Publié le par Sifranc le correcteur

Rêvons aux temps révolus où le Tout-Paris faisait rimer justice avec police. En délicatesse, avec la maîtrise de la versification, même si elle écorchait l'Académie et les intellos bien-pensants. Le moustachu, anar sur les bords de la saine pensée parisienne, hante encore la génération des Bofs. Des années après la mort de Brassens (le 29 octobre 1981), les âmes réfléchissantes à catadioptre rétroactif sans piles veulent revendiquer son héritage: l'amour de la langue et l'anticonformisme qui nique comme il plagie le saint gorille. Même le gang hip hop et les rappeurs s'en inspirent. Des jeunes qui n'ont jamais ouvert un livre de poésie collectent dans leur capuchon et leurs culottes taille basse des vers de Brassens. Ils découvrent les mots qui collent à leur révolte mais qu'ils n'ont pas su inventer. Ils se les approprient: Putain de toi, Gare au jaguar et la Mauvaise réputation. Les textes de Brassens ont l'art de tout dire en peu de mots. On peut les déclamer, les faire sortir d'une bouche de métro et paraître savant, même avec une casquette à l'envers. Il suffit d'avoir une bonne mémoire pour ne pas devoir les lire. En s'appropriant le vert langage du poète, on pourrait même aller jusqu'à parler de cul en ayant une bonne verve...                                                                                               © Sifranc le correcteur

(photo dr)

(photo dr)

Pour mieux comprendre la richesse de ses textes, c'est ici!

http://www.analysebrassens.com/

Moments inoubliables

Publié le par Sifranc



«Mon pied droit est jaloux de mon pied gauche. Quand l'un avance…
… l'autre veut le dépasser. Et moi, comme un imbécile, je marche!»


                                                                                                                Raymond Devos

photos dr


Attention la mousse tache!

Publié le par Le stylo rouge

«Donner sa langue au chat»
signifie:
ne pas savoir, demander la solution; s'avouer incapable de deviner.
 
Exemple de dialogue: 
Que signifie gamahucher? - J'sais pas!, j'donne ma langue au chat...


On sait que Georges Brassens aimait les femmes et les chats.

  Il les a mis en chansons

(photo dr)

Le testament
Qu'il boive mon vin, qu'il aime ma femme
Qu'il fume ma pipe et mon tabac
Mais que jamais - mort de mon âme
Jamais il ne fouette mes chats
Quoique je n'aie pas un atome
Une ombre de méchanceté
S'il fouette mes chats, y a un fantôme
Qui viendra le persécuter

 

Brave Margot
Margonton la jeune bergère 
Trouvant dans l'herbe un petit chat 
Qui venait de perdre sa mère l’adopta
Elle entrouvre sa collerette 
Et le couche contre son sein 
C'était tout ce quelle avait pauvrette 
Comme coussin 
Le chat la prenant pour sa mère 
Se mit à téter tout de go 
Emue, Margot le laissa faire 
Brave Margot 
Un croquant passant à la ronde 
Trouvant le tableau peu commun 
S'en alla le dire à tout le monde 
Et le lendemain

Refrain 
Quand Margot dégrafait son corsage 
Pour donner la gougoutte à son chat 
Tous les gars, tous les gars du village 
Etaient là, la la la la la la 
Et Margot qu'était simple et très sage 
Présumait que c'était pour voir son chat 
Que tous les gars, tous les gars du village 
Etaient là, la la la la la la 

Faites un tour dans la rubrique Les expressions

http://francischoffat.over-blog.com/tag/les%20expressions/

Test des traducteurs automatiques

Publié le par Sifranc le correcteur

L’alcool est fort, mais la viande est avariée 

À l’époque du lancement sur internet des dicos de traduction, le sens figuré avait échappé à l’un d’entre eux qui avait transcrit : Der Geist ist willig, aber das Fleisch ist schwach (L’esprit est prompt, mais la chair est faible) par: L’alcool est fort, mais la viande est avariée.  Afin de les tester 10 ans plus tard, Sifranc le correcteur a choisi Reverso plutôt que Leo qui persiste dans le flou total et l’hérésie. Le lien que je lui avais attribué dans la catégorie «Dictionnaires électroniques» vient d’être supprimé!

Voici le résultat de ce test:

Reverso a traduit juste! Il suggère même cette citation: L’esprit est prompt, mais la chair est faible.

lien Reverso utile: >>> Traducteur

>>> Intéressant Lire ce site qui explique ceci :

La traduction, en tant que transfert culturel, permet à deux civilisations différentes de communiquer. Le traducteur agit donc comme un médiateur entre les usagers de la langue source et ceux de la langue cible. Il ne s’agit alors pas simplement de traduire des mots mais également des concepts, souvent propres à une civilisation possédant sa propre façon de penser. Et ceux-ci peuvent s’avérer très difficiles à traduire. (...)

Le dilemme du traducteur: «traduire ou expliquer?»

Bien qu'elle ne soit pas le seul problème rencontré par les traducteurs, la traduction des termes à fort contenu culturel illustre parfaitement les dilemmes et exigences du traducteur qui ne peut jamais intégrer la totalité des idées contenues dans un texte source et doit faire des choix afin de préserver l’identité et le sens des termes du texte. Quel que soit son choix, il doit y avoir pleinement réfléchi car en traduisant, il offre la possibilité à deux civilisations de communiquer et de se comprendre et toute erreur peut se révéler fatale à la compréhension ou entraîner une mauvaise interprétation du texte. 

Lire l'article ci-dessous sur la bévue de Sifranc le correcteur-musicien!

La traduction

Publié le par Sifranc le correcteur

Anecdote sur un titre de film

«On ne veut pas mourir demain!»

Au cinéma, les titres de films ne sont pas toujours traduits littéralement.

Le western «Il était une fois dans l’Ouest», de Sergio Leone, a été traduit par «Spiel mir das Lied vom Tod» (Joue-moi le chant de la mort). Lors d’un mariage, le musicien-correcteur Sifranc avait interprété «L’homme à l’harmonica», d’Ennio Morricone. Les mariés et les invités de souche alémanique s’étaient indignés: «Qu'est-ce que c’est cette Musik?» Et l’homme-orchestre de répondre: «Es war einmal im West’». «Nein, nein, il ne faut pas jouer cet air-là, on ne veut pas mourir demain!»

Gageons que les jeunes mariés auront su rester plus fidèles que les traductions du musicien!

Prononciation

Publié le par Sifranc le correcteur

Pas facile à dire...

 

Des blancs pains, des bancs peints, des bains pleins 

 

Seize chaises sèchent 

 

Pruneaux cuits, pruneaux crus 

 

 

Tonton, ton thé t'a-t-il ôté ta toux?

 

Pie niche haut, oie niche bas, hibou niche ni haut ni bas

 

Trois tortues trottaient sur un trottoir très étroit 
 

Trois petites truites non cuites, trois petites truites crues 
 

Si six scies scient six cyprès, six cent six scies scient six cent cyprès 
 

Papier, panier, piano 
 

Tu t’entêtes à tout tenter, tu t’uses et tu te tues à tant t’entêter 
 

Ou niche la pie? La pie niche haut. Ou niche l’oie? L’oie niche bas. Ou niche le hibou? Le hibou niche ni haut ni bas! 
 

Fruits frais, fruits frits, fruits cuits, fruits crus 
 

Ces six saucissons-ci sont si secs qu’on ne sait si c’en sont 
 

 

Un chasseur sachant chasser sait chasser sans son chien 
 

Je veux et j’exige d’exquises excuses 
 

Les chaussettes de l’archiduchesse sont-elles sèches, archisèches? 
 

Tes laitues naissent-elles? Si tes laitues naissent, mes laitues naîtront 
 

Seize jacinthes séchant dans seize sachets secs 
 

Le tas de riz tentant tenta le tas de rats tenté
 

Le tas de rats tentés tâta le tas de riz tentant 
 

 

Combien font ces six saucissons-ci? 
 

Ces six saucissons-ci font six sous 
 

Si ces six saucissons-ci font six sous, ces six saucissons-ci sont trop chers 
 

Trois gros rats gris dans trois gros trous ronds rongent 
 

Trois gros croûtons ronds 
 

Trois tortues têtues trottent en trottinette 

Phonétique:
Sous un arbre, vos laitues naissent-elles?
Sous un arbre volait_une estelle.

 

 

 

Faites parler le robot à votre place en faisant un copier/coller dans:
 

http://www.oddcast.com/home/demos/tts/frameset.php?frame1=talk

Répétez en boucle: "Cinq chiens chassent six chats"Répétez en boucle: "Cinq chiens chassent six chats"

Répétez en boucle: "Cinq chiens chassent six chats"

Rencontre historique

Publié le par Sifranc le correcteur

La dédicace du conseiller fédéral Ogi: «Formidable!» rencontré le 16 juin 2002 sur l’arteplage de Neuchâtel. Il avait indiqué la date du 17, mais c’était bien le 16... Mais rencontrer une personnalité de ce rang sans gardes du corps et abordable dans une foule immense, cela reste un bon souvenir et une fierté. Son mot « Formidable est entré dans la légende, bien avant le succès de Stromae...
La dédicace du conseiller fédéral Ogi: «Formidable!» rencontré le 16 juin 2002 sur l’arteplage de Neuchâtel. Il avait indiqué la date du 17, mais c’était bien le 16... Mais rencontrer une personnalité de ce rang sans gardes du corps et abordable dans une foule immense, cela reste un bon souvenir et une fierté. Son mot « Formidable est entré dans la légende, bien avant le succès de Stromae...

La dédicace du conseiller fédéral Ogi: «Formidable!» rencontré le 16 juin 2002 sur l’arteplage de Neuchâtel. Il avait indiqué la date du 17, mais c’était bien le 16... Mais rencontrer une personnalité de ce rang sans gardes du corps et abordable dans une foule immense, cela reste un bon souvenir et une fierté. Son mot « Formidable est entré dans la légende, bien avant le succès de Stromae...

in: Le Carnet de maladresses

Les deux zéros

Les liaisons dangereuses ne sont pas seulement un roman célèbre. Elles sont omniprésentes. Je n’aborderai pas celles, fortuites, issues d’une rencontre adultérine, car la place qui m’est dévolue ici ne me permet pas de m’étendre sur le sujet. Je veux plutôt parler des mauvaises liaisons que l’on entend à la télévision ou à la radio: «Une rampe pour les z’handicapés a été prévue à Expo.02 », «Son genou l’handicape depuis le début de saison.»

La Télévision suisse romande de l’époque avait consacré une émission spéciale pour honorer les deux aventuriers du tour du monde en ballon. Bertrand Piccard était l’invité d'honneur. On avait pu revoir le conseiller fédéral Adolf Ogi accueillant à Cointrin les deux aérostiers après leur périple en ballon. L’ancien président de la Confédération (1993) avait «traité» Brian Jones et Bertrand Piccard de zéros: «Je suis fier d’accueillir nos deux z’héros!» C’est vraiment formidable qu’un Suisse allemand ait pu, même en fourchant, nous rappeler que la règle du «h» aspiré partait d’un principe bien inspiré… © Francis Choffat (alias Sifranc)

Sifranc avait rencontré M. Adolf Ogi lors de La Soupe est pleine, émission radiophonique retransmise en direct sur l’arteplage de Neuchâtel, le dimanche 16 juin 2002.

Rappel historique: le ballon Breitling Orbiter III décolle de Château-d'Oex le 1er mars 1999, à 9h05, aux commandes se trouvent Bertrand Piccard (CH) et Brian Jones (GB). Après 19 jours, 21 heures et 47 minutes de vol, le Breitling Orbiter III se pose le 21 mars à 6h57 dans le désert aux environs de l'oasis Mut, en Egypte. Cette expédition bat tous les records: celui de la durée de vol et celui de la distance avec 45 755 km.

Archives 2002

Dictée des écoliers

Publié le par Sifranc le correcteur

3e Salon de l'AENJ, dimanche 27 novembre 2016, à la Maison du Peuple,
La Chaux-de-Fonds

 

Dictée des écoliers

Une dictée pas traumatisante

Imaginez que je vous concocte une dictée où tout le monde ferait zéro faute. On se retrouverait à l’époque de l’émission «L’École des fans». On commencerait par une comptine du genre: «Maman est en haut qui fait du gâteau, papa est en bas qui fume son tabac.» Pour ne pas choquer les bien-pensants, on devrait changer le dernier vers par «Qui fait du chocolat». Mais, ô sacrilège, on rajouterait un pied, puisque les précédents vers en comptaient cinq. Et certains êtres malintentionnés discuteraient sur l’utilité du circonflexe qui, comme la cerise sur le gâteau, lui donne l’empreinte d’une confection raffinée. L’animateur Jacques Martin distribuait la note 10 à chacun des bambins accourus sur le plateau télévisé. Ainsi, chers écolières et écoliers qui vous êtes inscrits à cette dictée, devrai-je proclamer que vous avez tous gagné? Eh oui, en respectabilité ! Mais pour donner du piment à ce texte, je terminerai par des propos spécieux, ne craignant pas le qu’en-dira-t-on. J’espère que vous n’aurez pas lâché les rênes jusqu’à la fin de cette bafouille.

Définition du mot «spécieux»:

Qui a une apparence de vérité et de justice, mais qui n’en a que l’apparence.

Exemple:  la dictée que vous êtes en train de faire...

Dictée principale

Publié le par Sifranc le correcteur

3e Salon de l'AENJ, dimanche 27 novembre 2016, à la Maison du Peuple,
La Chaux-de-Fonds

 

L’amphitryon et la cougar du réfectoire

La plupart des employés de l’usine mangent à la cantine. Ils se réjouissaient d’obtenir du patron un subside de cinq francs pour chaque repas de midi. Seule la moitié a été consentie, mais un tiens vaut mieux que deux tu l’auras ! Dès potron-minet, les ouvriers choisissent le plat du jour décliné en moult versions : pour les végétariens, les végétaliens, et le menu traditionnel. Souvent, le maître queux a les honneurs de ces demoiselles qui en pincent pour le bel hidalgo. Les mecs un brin jaloux prétendent que la carte, pourtant bien assortie, n’est que du déjà-vu.

(Fin de la dictée pour les lycéens et apprentis)

À peine une critique s’échappe-t-elle d’un convive qu’une cougar le fait taire sur-le-champ. Derechef, elle répète à tout-va que Pablo est un des meilleurs cuistots que la cambuse ait connus. Les dithyrambes lancés en boucle à la cantonade relèvent d’un psittacisme exacerbé de la pimbêche. Au fond du couloir, dans l’antre éclairé au néon, un prosélyte aux produits allégés est en train d’établir des statistiques sur le nombre de calories absorbées dans la semaine. Tel un scribe sur un palimpseste, il calcule, rédige, efface, peaufine son rapport haptique sur une tablette. Une tablette sans sucre...

Question subsidiaire:

Une blondasse ressasse un discours proche de l’amphigouri, une logorrhée qui lui sied à merveille.

Les candidates et candidats ainsi que le correcteur lors de la proclamation des prix.
Les candidates et candidats ainsi que le correcteur lors de la proclamation des prix.
Les candidates et candidats ainsi que le correcteur lors de la proclamation des prix.
Les candidates et candidats ainsi que le correcteur lors de la proclamation des prix.

Les candidates et candidats ainsi que le correcteur lors de la proclamation des prix.

Les réformistes divisent

Publié le par Sifranc le correcteur

Ah tout va bien!

La dictée 2016 portait sur des termes exigeant un ou des traits d’union. Ces locutions plutôt rares dans les discussions du Café du Commerce apparaissent souvent mal orthographiées dans la presse, ce qui fait bondir Sifranc le correcteur. «Un voleur a été pris sur le champ», par exemple. 
Juste: sur-le-champ, définition sur le fait, immédiatement.

Voici la liste de ces mots estropiés:

potron-minet, du déjà-vu, le qu’en dira-t-on, les bien-pensants, à tout-va. Cette dernière expression a coûté la 1re place du concours à l’érudit Daniel Fattore qui n’avait pas mis le trait d’union. Après quelques recherches, notamment sur Google, il se trouve que la graphie «à tout va» est permise, d’où ma dérision en titre de cet article ah tout va... bien! Eh bien non, tout va mal pour celui qui concocte des dictées à longueur d’année. Il s’entoure parfois de collègues correcteurs qui le conseillent sur des termes à ne pas employer car sujets à polémique lors du corrigé. L’antre éclairé au néon (ou aux néons) a donné du fil à retordre au Père Virgule, mais ne dit-on pas éclairé au gaz et non aux gaz.

Peut-on satisfaire l’écrivain, le champion d’orthographe, le greffier, sa femme et le petit prince... Puisque c’est ainsi, je reviendrai l’année prochaine, mon engagement ayant déjà été renouvelé par le président (photo ci-dessus) avec la complicité du Yorkshire qui, lui, se fout de son anglicisme...

Les autres termes portaient sur des mots à découvrir ou redécouvrir:

haptique, malintentionné, eh oui !, un tiens vaut mieux que deux tu l’auras, le maître queux ou maître-queux, derechef, les rênes, ce fameux mot écrit souvent rennes qu’une écolière de langue étrangère a su écrire à la petite dictée sans confondre avec le troupeau du Père Noël. Bravo à elle malgré ses 25 fautes!

Les belles perles

Publié le par Le stylo rouge

Une première qui en appellera beaucoup d’autres

 

Quand les parents excusent leur enfant auprès du maître:
Messieurs, 
Je n’est pas comprit que Gérard aille un zéro en composition 
d’orthographe alor qu’ici il a pas de fotes dans les dictés 
qu’ont lui fé fer a la maison. 
Veullé revoir sa copie. Remerciement.»


La salle aurait dû être archicomble, elle l’était, certes, mais de vide.
A la suite d’un moment d’inattention, deux voitures sont entrées en collision.
C’est au Mont-de-Serre que naquit Gaston D***, en même temps que son jumeau.
Les pavillons comportent un rez-de-chaussée au niveau du sol.
Pour un essai, ce fut assurément un succès sans précédent.
Une répétition qui laisse particulièrement bien inaugurer du spectacle final.
(augurer)
Au cirque.- L’après-midi, les enfants ont applaudi aux élucubrations des chameaux, lamas, poneys et singes.
Un rapide historique sur l’archéologie d’hier et d’aujourd’hui fut présenté par l’orateur.
D’après les témoins qui ont assisté à l’accident...
Quarante pour cent des décès sont à l’origine des maladies cardiaques. (sont la cause)
Les grévistes ont distribué des tracts expliquant les tenants et les aboutissements de leur action. (aboutissants)
Après bien des périphéries, Maria retrouva Blaise. (péripéties)
Volubile, prolifique, l’accusé s’est expliqué sans le moindre embarras. (prolixe)
Cet événement a démontré à quel point les villageois sont solidaires les uns des autres.
Mlle C***, qui habitait à côté, fut réveillée dans son sommeil. 

Les belles perles

Mes Carnets de maladresses

Publié le par Sifranc le correcteur

Collection

Collection

Mme Alice Jacot-Descombes

Mme Alice Jacot-Descombes

Tapez le titre dans Recherche Bibliothèque populaire et universitaire de Neuchâtel

© Carnet de maladresses (1986-2006)

Les écrits de Sifranc le correcteur ne manquent pas de chutes. Souvent, elles ont amusé la galerie par des dérisions ou des jeux de mots; en voici quelques-unes.On appelle chute la fin inattendue et particulièrement expressive d'une phrase ou d'un vers. En littérature, le mot désigne l’effet de surprise ménagé par l'auteur à la fin d’un texte, qui éclaire son sens, peut conduire à le réinterpréter. La tonalité recherchée peut être pathétique, lyrique, humoristique ou ironique.

 

La main occulte

Dès la naissance, nous portons les stigmates de notre destin dans la paume de la main. Les lignes y sont tracées profondément sur lesquelles certaines personnes plus ou moins bien intentionnées arrivent à lire l’avenir. Pour les initiés, leur main est devenue le miroir de leur âme.

La main gauche contient paraît-il davantage d’informations que la droite. Dans le creux, on y trouve la ligne de vie, celle du cœur et de la chance, sept en tout. Connue depuis la nuit des temps, cette science appelée chiromancie a dû frustrer plus d’un adepte et la notion d’avenir n’est sûrement plus la même aujourd’hui. Récemment, j’ai appris qu’un médium allemand, aveugle de surcroît, prédisait le futur de ses clients en leur palpant les fesses. Selon ce spécialiste, elles seraient plus révélatrices que les mains. Bof! depuis longtemps, je sais que mon avenir est derrière… mais je ne sais pas si je me laisserais mettre la main occulte!

© Extraits de Mes Carnets de maladresses

 

Une particule à la culture

Le milieu de la culture est bouleversant. Sorti de son antre sélect et pédant, voilà qu’il se montre érotique en s’introduisant dans les chambres à coucher. Ce qu’on appelait autrefois de la littérature sous le manteau est devenu aujourd’hui le thème même des expositions dites culturelles. Après «X-spéculations sur l’imaginaire et l’interdit», lancé par le Musée d’ethnographie de Neuchâtel, le Centre Dürrenmatt a réuni un aréopage de 200 personnes autour de Catherine Millet pour disséquer son dernier outrage, pardon ouvrage: «La vie sexuelle de Catherine M.»

Directrice d’Art Press, revue littéraire dont le siège est à Paris, l’auteure raconte sa vie sexuelle sans détour. Bien introduite dans le milieu, il lui a suffi de parler X sous l’égide de la culture. Selon des critiques littéraires, son succès tient davantage à sa notoriété qu’à son style d’écriture.

Parti de rien dans sa vie d’écrivain, Frédéric Dard savait au moins emballer la marchandise avant de la déballer. Au début, l’intelligentsia boudait ses bouquins en les considérant comme romans de seconde classe. Maintenant, à force de prôner le coït chic, les intellos vont provoquer la débandade... 

© Extraits de Mes Carnets de maladresses

 

Passation de pouvoirs

En venant au monde en 1975, Victoria Addams est tombée dans un berceau de luxe après avoir lancé son premier cri épicé... La petite s’est regardée grandir dans un miroir en rêvant de devenir une star. Ce qui fut fait après avoir répondu à une annonce recrutant des jeunes filles pour former un groupe. Ainsi naissaient les «Spice Girls» (trad.: «filles épicées»). Ne restait plus qu’à Victoria d’apprendre à chanter juste...  

                                            * * *  

À l’Euro 2004, un supporter de football récupère un ballon perdu qu’un joueur maladroit a propulsé dans la foule. Après avoir dissimulé sous sa chemise l’objet du délit, le spectateur le met aux enchères et touche 28 000 euros. Ridiculiser ainsi un pauvre footballeur qui rate un tir au but devant des millions de personnes et d’hooligans déçus, quelle humiliation! C’est là que resurgit Victoria – devenue Mme Beckham – en criant au monde entier: «C’est moi qui ai le ballon!» En effet, elle attend son troisième enfant, conçu avec celui qui tire parfois à côté! Le bébé de 3,2 kg est tombé dimanche 20 février 2005 à 10h40 dans un berceau de luxe après avoir lancé son premier cri et pissé... 

© Extraits de Mes Carnets de maladresses

Les dictées, édition 2015

Publié le par Sifranc le correcteur

Dictée publique

Texte concocté par le correcteur Francis Choffat pour la dictée publique, sous l’égide de l’Association des écrivains neuchâtelois et jurassiens (aenj) – Salle polyvalente d’Auvernier, dimanche 29 novembre 2015.

 

De bons crus élevés sur des coteaux ensoleillés

Bien qu’une ballade formée d’alexandrins eût été plus joyeuse qu’une dictée rébarbative, l’auteur de ces lignes a tenu à louer le travail des artisans de la terre qui se sont succédé au fil des ans au chevet de leurs sarments. Eh bien, on va se laisser charmer par une balade féerique sur les rives du lac de Neuchâtel. À une encablure d’un charmant vignoble, l’autoroute surchargée fera peut-être oublier à l’automobiliste pressé de s’arrêter. Dommage, il aurait pu goûter au fin nectar dont la littérature d’antan nous a narré les mystères dionysiaques célébrés ensuite par son acolyte Bacchus. De joyeuses bacchanales, libations de nos jours surveillées de près par la maréchaussée. Les danses lascives et le vin avaient des vertus aphrodisiaques appelées philtres d’amour à ne pas confondre avec le vin non filtré que les viticulteurs ont remis au goût du jour.

(Fin de la dictée pour les lycéens et apprentis)

Quoi qu’il en soit, il est de bon augure de vanter ces délices préparées par des vignerons qui se sont laissé emporter par leur passion, soit de chérir la vigne portée au pinacle par leur inextinguible savoir-faire. La peine qu’ils se sont donnée pour cultiver leur vin sous l’auspice de la Station viticole a été couronnée par des médailles d’or qu’ils se sont arrachées dans des concours œnologiques. C’est sans ambages que l’on peut dire que la région rebaptisée Milvignes a droit aux honneurs que les pisse-froid ont parfois occultés. Sans allumer des feux d’artifice en ce jour dicté par une rencontre discrète de fines plumes – les bas-bleus ayant décliné l’invitation –, je vous prierai de remercier par acclamation les Perchettes qui nous ont ouvert l’huis de la salle polyvalente d’Auvernier.

 

--------------------------------------------------------------------------

Question subsidiaire: test supplémentaire pour les ex æquo éventuels.

Cette auberge est un repaire de poivrots qui perdent parfois leurs repères pour rentrer à la maison.

Félicitations au Fribourgeois Daniel Fattore qui a réalisé le zéro faute! (photo Fabien Nissels - ldd)

Félicitations au Fribourgeois Daniel Fattore qui a réalisé le zéro faute! (photo Fabien Nissels - ldd)

Dictée des écoliers

La Motte et la carotte

Les carottes que nous avons mangées proviennent du marché de Neuchâtel. Chaque samedi, la foule envahit la place éponyme rendue célèbre par la Maison des Halles. Les touristes ne cessent de photographier ce joyau architectural du XVIe siècle. Sur les étals, on ne trouve que des produits frais, cultivés par des maraîchers passionnés par le travail de la terre. Là, pas d’agrumes défraîchis ou de carottes calibrées dans un souci commercial d’uniformité. Ce calibrage, exigé par le lobby de l’alimentation de masse, provoque l’opprobre justifié des cultivateurs bio. Mais pas de quoi exhumer l’écrivain Antoine* Houdar (ou Houdart) de La Motte qui avait déclaré : «L’ennui naquit un jour de l’uniformité.»

*Antoine Houdar (ou Houdart) de La Motte, écrivain et dramaturge français, naquit le 17 janvier 1672 à Paris où il mourut le 26 décembre 1731.

1. Déclamation; 2. Attention soutenue; 3. Proclamation; 4. Dénonciation de la réforme de 1990 (photos de Fabien Nissels - ldd)1. Déclamation; 2. Attention soutenue; 3. Proclamation; 4. Dénonciation de la réforme de 1990 (photos de Fabien Nissels - ldd)1. Déclamation; 2. Attention soutenue; 3. Proclamation; 4. Dénonciation de la réforme de 1990 (photos de Fabien Nissels - ldd)
1. Déclamation; 2. Attention soutenue; 3. Proclamation; 4. Dénonciation de la réforme de 1990 (photos de Fabien Nissels - ldd)1. Déclamation; 2. Attention soutenue; 3. Proclamation; 4. Dénonciation de la réforme de 1990 (photos de Fabien Nissels - ldd)

1. Déclamation; 2. Attention soutenue; 3. Proclamation; 4. Dénonciation de la réforme de 1990 (photos de Fabien Nissels - ldd)

Maux de collectionneurs...

Publié le par Sifranc le correcteur

La collectionnite aiguëLa collectionnite aiguë
La collectionnite aiguëLa collectionnite aiguë
La collectionnite aiguëLa collectionnite aiguë

La collectionnite aiguë

Mots de tête

Attention aux maux de tête!

Les collectionneurs... ... de calendriers sont des éphécalarophiles

... de poissons d'aquarium: des aquariophiles

le cocacolabliphiliste collectionne tout ce qui touche à la marque Coca-Cola

>>>  Liste non exhaustive

La gare transpercée (1895)

Publié le par Sifranc le correcteur

Montparnasse, une carcasse...

Paris s'éveille (1968)

73 ans passent et Jacques Dutronc chante:
Le café est dans les tasses
Les cafés nettoient leurs glaces
Et sur le boulevard Montparnasse
La gare n'est plus qu'une carcasse

Le 22 octobre 1895, le Granville-Paris, composé de 12 wagons avec 131 passagers à bord, n’a pas pu freiner normalement et a enfoncé le butoir de la gare terminus.
Détail insolite, tous les wagons-voyageurs sont restés dans la gare.
Bilan : 5 blessés (sûrement quittes pour la peur)
En contre-bas : une passante blessée

La vendeuse du kiosque à journaux a été tuée par une brique tombée de la gare.
Jugement de la Cour: le conducteur du train a été condamné à deux mois d’emprisonnement et 50 fr. d’amende et le chef de train à une amende de 25 fr.

 

 Le train a traversé la gare!

Petite vidéo:

>>>  Drame du rail

1 2 3 4 5 6 7 8 > >>